Oct 30 / Delphine Gibassier

5 choses à connaître pour mieux appréhender le sujet de la Double Matérialité

La double matérialité déchaine régulièrement les passions.
Au-delà de la polémique, 5 choses à connaître pour mieux appréhender le sujet :

1/ La double matérialité est le point de départ pour votre reporting CSRD : ça peut paraître évident, mais si vous n’avez pas commencé, c’est maintenant.
Une double matérialité prend souvent plusieurs mois (entre 3 et 6) selon la taille de l’entreprise et l’engagement parties prenantes à réaliser

2/ Un sujet de développement durable est “matériel” s’il répond aux critères de la matérialité d’impact OU de la matérialité financière OU des deux.
On l’oublie souvent, mais ce ne sont pas des conditions cumulatives.
Exemple : une entreprise construit des autoroutes qui ont un impact sur des zones riches en biodiversité : cela ne représente aucun impact financier pour l’entreprise. Pourtant, elle doit inscrire cet impact matériel dans son reporting et mettre en place des plans d’actions pour y remédier.

3/ Votre méthode de traitement de la matérialité va faire l’objet d’un audit externe : donc avant de vous attacher aux résultats de votre exercice de matérialité, pensez à bétonner votre méthode.
Les caractéristiques d’une bonne méthode : partagée au sein de l’entreprise, transparente pour toutes parties prenantes et comprise, de la direction aux équipes terrain.

4/ Vous ne pouvez occulter d’emblée un sujet qui vous apparaîtrait comme non matériel sans en avoir fait la preuve auparavant (ESRS 2+IRO 1 de chaque standard thématique).
Exemple : une entreprise de service informatique a des sites en milieu urbain, donc a priori moins impactants en termes d’artificialisation des sols. Pour autant, les textes lui imposent d’argumenter et d’apporter la preuve du caractère non-matériel de cet enjeu. Et même si elle n’a pas à le publier, sa méthode doit comprendre cette phase d’analyse.

5/ La question climatique a un statut particulier : si elle est non-matérielle, l’analyse doit être rendue publique. Et vous devez pouvoir indiquer quand elle le deviendra.
Mon interprétation : aucune entreprise n’échappera à terme à la matérialité du sujet climatique. Donc pour anticiper au mieux, faites votre premier bilan carbone (complet) ou allez jusqu’au scope 3 si vous avez déjà une évaluation des scope 1 et 2.
Dès lors qu’un sujet est matériel, vous devez publier toutes vos politiques, actions et objectifs le concernant. Et s’il vous manque certains éléments lors de la publication du rapport, vous devez indiquer la date à laquelle vous les aurez mis en place.
Veillez à la cohérence entre les enjeux et votre stratégie, définissez des objectifs, formalisez des politiques ainsi que des plans d’actions et définissez des indicateurs pour monitorer leur exécution.

Si le sujet vous intéresse, accédez à notre dernier webinaire sur la double matérialité : https://www.vertdegris.eu/webinaires-live-compta-durable

Créé avec